MONETARIUM

***

 

   LES GRANDES DATES  

DE

  L'HISTOIRE DES MONNAIES  

 

***

 

En attendant la reprise du monétarium proprement dit et sa progression de demi-siècle en demi-siècle vers de nouvelles monnaies, début d'une rubrique consacrée aux dates significatives qui ont jalonné l'histoire du monnayage depuis ses origines jusqu'aux temps actuels.  

 

Pages   1    2    3    4 

 

 

- 1 -

- 2 -

c.680-650 av.

Les premières monnaies sont émises en Asie Mineure par les cités grecques de Milet, Ephèse ou Phocée.

De forme globulaire, elles étaient en électrum, alliage naturel d'or et d'argent (charrié par des fleuves comme le Pactole). Elles ne portaient que des marques en creux (poinçons) ou de simples stries. ( 1 )

Il y avait deux groupes de poids : le statère de Milet pesait 14,5g (étalon milésiaque) et celui de Phocée 16,8g (étalon phocaïque). De nombreuses fractions, du 1/2 au 1/96 de statère, furent émises.

 

c.650 av.

Premiers types monétaires : sur les statères d'électrum (et fractions) apparaissent une tête de lion ( 2 ) ou deux têtes de lion affrontées.

      

- 3 -

- 4 -

c.625 av.

Cerf, phoque( 3 ), boeuf, thon... apparaissent comme autant de blasons des cités émettrices.(Ionie)

 

c.600 av.

Le cheval (protomé = partie av.) ou le lion (couché) apparaissent ainsi qu'une tête (casquée)( 4 ).

Les pièces sont toujours en électrum.

 

- 5 -

- 6 - 

560 av.

Première monnaie d'or pur : la créséide (du roi de Lydie, Crésus). Au droit, les protomés affrontées d'un lion et d'un taureau et au revers, deux carrés creux ( 5 ). Elle remplaçait le statère d'électrum.

Elle était associée à la créséide d'argent (au même type) qui constituait la première monnaie d'argent pur ( 6 ).

      

 

- 7 -

- 8 - 

550-545 av.

Début du monnayage à Egine avec ses statères d'argent au type fameux de la tortue ( 7 ) et à Corinthe avec son célèbre Pégase.

545 av

Premier monnayage d'Athènes qui inaugure le système basé sur la drachme (qui deviendra l'unité monétaire la plus répandue dans le monde grec).

540 av.

Premier tétradrachme (4 drachmes) frappé en Grêce, dans l'île d'Eubée. Poids : 17.46g (étalon eubïco-attique).

Le système du statère continuait par ailleurs comme à Siphnos (Cyclades).

530 av.

Premières monnaies d'Italie dans les cités de "Grande Grèce" Métaponte, Sybaris, Crotone. Des statères dits "incus" car le type du revers reproduisait en creux le type de l'avers. ( 8 )

 

   - 9 - 

   - 10 - 

510 av

-La darique d'or du roi de Perse, Darius Ier : archer couronné et agenouillé tirant à l'arc et le sicle d'argent (au même type). Ces monnaies, qui remplacèrent les créséides, furent frappées jusqu'à la conquête d'Alexandre (330av) et circulèrent dans tout le Proche-Orient.(  9 ). Au même type fut émis le sicle d'argent.

-A Athènes, premier tétradrachme au type traditionnel (Tête d'Athéna / Chouette) qui deviendra universellement connu ( le "dollar de l'Antiquité " )-( 10

 

  - 11-

  - 12 - 

c.450 av

-Massalia(Marseille) : Premier monnayage avec des oboles d'argent (9mm-0.6g)  ( 11 )

 

c.420 av

-Début du monnayage de Carthage, de style grec mais avec des types caractéristiques (cheval et palmier) et des légendes puniques. En argent (système du tétradrachme attique) ou en bronze( 12 ) ( +  or  /350 av)

 

  - 13 - 

  - 14 - 

413-405 av

- Syracuse : apogée de l'art numismatique. (les pièces mentionnent le nom des artistes qui ont gravé les coins servant à les frapper). Décadrachme d'Evainète ( 13 ) 

345 av

- 1er statère d'or du royaume de Macédoine créé par PhilippeII, au type  "Apollon/Bige" ( 14 ). Ce monnayage très abondant sera imité par les Celtes d'Europe Centrale jusqu'au 2è s. av.

 

 

 - 15 - 

 

 - 16 - 

305 av

- Royaume séleucide de Syrie, 1er monnayage. Continuation des types d'Alexandre le Grand en Macédoine : 

                     " Athéna / La Victoire "   pour les statères d'or ( 15 ) . 

                     " Héraklès coiffé de la peau du lion / Zeus trônant "   sur les tétradrachmes d'argent ( 16 ) .

 

 - 17 -  

- 18 - 

289 av

- 1er système monétaire romain. Atelier sur le Capitole dans le temple de Junon Moneta.

   Monnayage de bronze dont l'unité était l'as pesant 1 livre (c.341g)(=12 onces) aux types " Tête de Janus / Tête de Mercure ". Ses fractions, de types distincts et de poids proportionnels, étaient : le semis (1/2) , le triens (1/3),  le quadrans (1/4), le sextans (1/6)( 17 ), l'uncia (1/12) soit une once (c.28g) et la semuncia (1/24).

    Etant donné leurs poids, ces pièces n'étaient pas frappées mais coulées dans des moules. Par la suite ce poids ne cessera de diminuer et elles pourront être frappées en commençant par les plus petites fractions. (cf. 205 av)  

 

c.270 av

- Pour faciliter ses échanges avec les cités grecques d'Italie du sud, Rome fit frapper en Campanie des didrachmes de style hellénistique ( 18 )

 

- 19 - 

- 20 - 

212 av

- Création du denier, 1ère monnaie d'argent spécifiquement romaine qui va faciliter les transactions et supplanter en partie les lourdes monnaies de bronze (qui vont continuer en s'allégeant petit à petit).

           Au type  " Roma-Bellone / Les Dioscures chargeant " ( 19 )   et accompagné de son 1/2 (le quinaire)  et de son 1/4 (le sesterce).

 

c.210 av

- En Egypte sous le royaume grec ptolémaïque (héritiers d'Alexandre), de splendides multiples d'or sont frappés, comme l'octodrachme (28g) ( 20

 

- 21 - 

 

 - 22 - 

 

c.202 av

   -AFN : après la Maurétanie avec Syphax (213av), la Numidie initie un monnayage de bronze sous Massinissa continué par ses successeurs (Juba Ier 60-46  21  ).

187 av

   -Rép. Romaine : l' as de bronze ne pèse plus que 45g (1/6 livre) et peut à son tour être frappé comme l'étaient déjà toutes ses fractions (cf. 289av

c.150 av

   -Gaule : début d'un style celtique original. Statères d'or des Parisii ou des Ambiani  ( 22

 

 

- 23 -  

 

 

- 24 -

 

c.150 av

  -Rép. Romaine. Fin de l'anonymat. Sur le bronze comme sur le denier, les pièces portent désormais les signatures des monétaires (fonctionnaires chargés de l'élaboration et de la frappe des monnaies) mais pas encore d'hommes d'Etat. (cf. 84 av)

84 av

    Premier auréus. Frappé par Sylla en Asie Mineure (guerre contre Mithridate), aux mêmes types que son denier ( 23) . Pour la 1ère fois un monnayage est émis hors de Rome et non par des fonctionnaires pour le compte de l'Etat mais par un commandant militaire pour payer sa propre armée.

44 av

     Premier portrait d'un romain vivant sur un monnayage régulier (auréus) : Jules César, avec la mention  " DICT. (-ATOR)  PERP. (-ETUUM)  "  ( 24)

 

 

- 25 -

 

- 26 -

 

27 av

    Auguste (27av-14ap) intègre l'auréus au système monétaire impérial avec au droit la tête laurée de l'empereur ( 29 ), pesant 7.7g d'or pur. (Par la suite, le poids ne cessera de diminuer et le titre de fluctuer) et le denier ( 30 ) avec le portrait lauré et un poids légèrement abaissé (3.87g au lieu de 4.00g) mais l'argent en est toujours pur.

 

 

- 27 -

- 28 -

 

27 av

     Auguste réorganise le bronze en fixant l' as à 9g (1/3 d'once)  avec deux multiples : le dupondius (2 as)( 27 )(tête radiée) et le sesterce (4 as) ( 28 )(tête laurée). Toutes ces pièces portaient la mention "SC" pour "Senatus Consulto", le monnayage de bronze étant désormais sous le contrôle du Sénat.

 

 

 

- 29 -

 

- 30 -

 

27 av

     Début concomitant des monnayages locaux appelés "impérial grec" (partie orientale du bassin méditerranéen avec légendes grecques comme à Antioche  ou Alexandrie ( 25 ) ou "colonial romain" (partie occidentale de l'Empire, avec légendes latines, comme en Espagne ou en Gaule (Nemausus = Nîmes) ( 26 ). Ces monnaies devaient porter au droit un portrait de l'empereur régnant.

 

 

 

Pages   1    2    3     4

 

 MONETARIUM

Sommaire  MAGALMA